« XËYU NDAW ÑI » ENRÔLE 859 JEUNES DE KAOLACK

Huit cent cinquante-neuf (859) jeunes de la région de Kaolack (centre) ont signé jeudi leur contrat de travail dans le cadre du Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion des jeunes « Xëyu ndaw ñi ». La cérémonie de signature de ces premiers contrats pour cette région du centre du pays, s’est déroulée sous la présidence du ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Dame Diop.  Ces contrats de travail d’une durée de deux ans renouvelable concernent le cadre de vie, le tourisme, l’environnement, la santé et le sport. Le département de Kaolack bénéficie d’un quota de 331 contrats, contre 336 pour Nioro et 192 pour Guinguinéo. La cérémonie de signature des contrats a vu la présence du ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, et de son homologue de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, ainsi que des autorités administratives.  « Ce n’est pas seulement le recrutement ou la signature de contrats. Le programme +Xeyu Ndaw Ni+ va au-delà de ça. Il y a aussi un important volet de financement et de formation. Et nous venons aussi ici à Kaolack pour consacrer le financement de 148 jeunes qui ont bénéficié d’un bon de financement offert par le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT) pour un montant de 59 millions de francs CFA », a expliqué le ministre de l’Emploi. « Il y a aussi le financement des activités des jeunes que la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER) a exécuté au niveau du département de Kaolack pour un montant de 9 millions 900 francs CFA, qui va concerner 19 jeunes qui ont des projets », a-t-il ajouté. Il a rappelé que les quotas de recrutement ont été définis sur la base du poids démographique de chacun des trois départements de la région. Selon le ministre, « 15 milliards de francs CFA vont être investis par l’Etat du Sénégal, afin d’amoindrir les charges des entreprises qui désirent recruter des stagiaires ou des travailleurs », sans avoir « les possibilités de les payer ». Le président de la République, Macky Sall, a validé le 22 avril dernier, lors d’un conseil présidentiel, le programme d’urgence pour l’insertion socioéconomique et l’emploi des jeunes, doté d’une enveloppe de 450 milliards de francs CFA pour les années 2021, 2022 et 2023. Le président Sall avait annoncé à cet effet le recrutement de 65 000 jeunes sur l’ensemble du territoire national, à travers plusieurs secteurs impactant la vie des populations en leur garantissant un revenu pouvant leur permettre de vivre décemment. 

Source: APS

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.