Une enquête pour « viols » ouverte contre Patrick Poivre d’Arvor

Une plainte a été déposée contre l’ancien présentateur star du JT de 20 heures de TF1, rapporte « Le Parisien ». Les faits remonteraient à 2004 et 2009.

Le quotidien Le Parisien révèle, jeudi 18 février, qu’une enquête a été ouverte cette semaine par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour « viols », après le dépôt d’une plainte contre Patrick Poivre d’Arvor de la part de Florence Porcel, ancienne youtubeuse, chroniqueuse et écrivaine. L’enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire de Paris.

Les faits remonteraient à 2004. Florence Porcel a, à l’époque, 21 ans. Elle est inscrite à la Sorbonne, pour devenir apprentie écrivaine, et en école de comédie. Elle contacte PPDA, admirative de sa carrière littéraire plus que journalistique. Quelques jours plus tard, elle est contactée par téléphone par le présentateur du 20 heures, qui lui aurait posé plusieurs questions indiscrètes, sur ses pratiques sexuelles, ses vêtements… Elle est invitée pour venir sur le plateau du 20 heures de TF1 du lendemain, le 8 novembre 2004. Après l’émission, Florence Porcel et PPDA vont dans le bureau de ce dernier.

Une prise de conscience tardive

Après avoir fermé la porte et lui avoir proposé un verre d’alcool, il l’aurait embrassée et lui aurait mis la main dans la culotte, sans avertissement. Tétanisée, elle indique avoir exécuté ses ordres, sans pouvoir s’enfuir sous l’effet de la surprise. Un rapport sexuel non consenti par Florence Porcel aurait eu lieu. Il lui demande de taire cette relation. La jeune femme a expliqué que c’était sa première relation sexuelle et elle dit ne pas avoir eu conscience qu’il s’agissait d’un viol. Malgré tout, elle reste par la suite admirative de PPDA et aurait été sous son emprise. Un deuxième rapport sexuel, auquel elle dit avoir consenti, aurait eu lieu. Puis la relation n’est plus entretenue.

La suite de l’histoire se produit en 2009. PPDA n’est plus à la tête du 20 heures et a quitté TF1. Elle le sollicite pour une interview pour son mémoire de master. Une fois dans le bureau du présentateur, porte fermée, il aurait cherché à l’embrasser, il l’aurait entraînée de force pour qu’elle lui fasse une fellation, non consentie. Elle envisage alors de porter plainte, mais renonce, au vu de la carrure sociale du journaliste. Après une psychothérapie et une prise de conscience tardive, Florence Porcel a donc finalement décidé de déposer une plainte. L’avocat de Patrick Poivre d’Arvor a annoncé que l’ancien présentateur « récuse fermement » les accusations « absurdes et mensongères » de viol. Il s’est dit « révolté par la manière dont on cherche à l’instrumentaliser pour assurer la promotion d’un roman », a indiqué Me François Binet dans un communiqué à l’ Agence France-Presse, précisant que l’ancien présentateur était prêt à être entendu par les enquêteurs, et comptait déposer plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre Florence Porcel.

Source: Le Parisien

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.