RDC : des motos comme moyen de transport des cadavres au Sud-Kivu

Des scènes presque surréalistes des cadavres transportés à moto vers leurs dernières demeure au sud-kivu.ceci fait suite à la détérioration avancée des routes reliant le chef-lieu de la province aux territoires.

Des véhicules atteignent difficilement les deux entités et mettent des semaines voire des mois sur un tronçon routier de 150 à 200 kilomètres. Difficile d’utiliser ce moyen pour acheminer les corps et répondre à la dernière volonté du défunt,ou à celle de sa famille.

Mais pour le transporter celui-ci est placé sur des sticks et attaché avec des cordes une situation qui heurte certains sensibilités vu les manipulations effectuées sur les cadavres,des jambes pliées suspendue sur la moto et les faire porter des souliers.

C’est ce qui est arrivé à kabika Alain qui a assisté à la préparation d’un corps qui devrait être transporté de kamituga vers Bukavu. Choqué c’est sur Facebook que celui-ci a décide de réagir en interpellant les autorités du pays.

<<Voilà ce le problème de l’infrastructures de transport nous fait au sud-kivu. Pour déplacer sa personne chère de kamituga vers sa dernière demeure à Bukavu(deux villes du sud-kivu),il faut ça et tout le monde se sent à l’aise>>, écrit-il en parlant de l’image qui est sur la photo.<<comprenons combien nous sommes tous interpellés>>, renchérit-il.

Selon des sources concordantes d’un cadavre Misisi à Bukavu coûterait 200000 à 300000 francs congolais. Ne sont pas pris en compte les frais à payer sur les différentes barrières se trouvant sur la route.

Pour ce faire une délégation de deux ou trois motos précèdent celle transportant le cadavre,afin de régler les payements à ces différentes barrières.<<le cadavre ne doit pas être arrêté en cours de route>>,fait savoir un motard.

Source: Opéranews

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.