Premier League : Où en était-on avant la pause ?

Après la Bundesliga, la Liga et avant la Serie A, la Premier League renoue également avec les terrains après trois mois de pause dus au coronavirus. Mais où en était-on avant cette longue parenthèse ? Petit état des lieux.

Liverpool presque champion, le podium se dessine

Avec vingt-cinq points d’avance sur son dauphin à neuf journées de la fin, Liverpool n’est pas encore mathématiquement champion, mais c’est tout comme. Un titre après lequel il court depuis pile trente ans… Pour y parvenir, les protégés de Klopp ont signé une saison tout simplement incroyable : 27 victoires en 29 matches. Même s’ils restaient sur trois revers en quatre matches avant la pause (2-3 contre Liverpool en C1, 0-2 sur la pelouse de Chelsea en Cup et 0-3 à Watford en Championnat), les Reds seront sacrés. Reste à savoir quand. Derrière, Manchester City est solidement installé au deuxième rang, avec quatre points de plus que son plus proche poursuivant, Leicester, et un match de moins au compteur, qu’il disputera ce mercredi contre Arsenal. Un succès face aux Gunners et les Skyblues verrouilleraient quasiment leur deuxième place.

Leicester, justement, a lui aussi pris une option sur le podium. Troisièmes, les Foxes comptent cinq longueurs d’avance sur Chelsea. Et ils restaient avant l’interruption du Championnat sur deux victoires sans encaisser le moindre but. S’ils confirment, la C1 leur est quasiment promise. La quatrième place est elle bien plus disputée. Les Blues, qui l’occupent actuellement, devront batailler jusqu’au bout avec Manchester United mais aussi Wolverhampton et Sheffield United s’ils veulent conserver le dernier ticket qualificatif pour la prochaine Ligue des champions. À noter que les Red Devils restaient sur une belle série de trois victoires, toutes compétitions confondues, et 357 minutes sans encaisser le moindre but alors que les hommes de Frank Lampard avaient eux surclassé Everton (4-0 en PL) et sorti Liverpool de la Cup (2-0) avant la pause. Ça promet…

Tottenham et Arsenal à la rue

L’un est finaliste de la dernière Ligue des champions, l’autre candidat permanent à un billet pour la C1. Tottenham et Arsenal pourraient pourtant bien regarder la Coupe d’Europe à la télé la saison prochaine. Les Spurs de José Mourinho, qui a remplacé Mauricio Pochettino en cours de saison, sont huitièmes à quatre points de MU. Ils restent surtout sur six matches sans la moindre victoire, toutes compétitions confondues, et ont tour à tour été sortis de la C1 et de la Cup. La fin de saison s’annonce longue… Les Gunners, eux, sont neuvièmes, un point derrière. Et ils ont aussi changé de coach, Mikel Arteta ayant succédé à Unai Emery. Mais, malgré une élimination amère en Ligue Europa face à l’Olympiakos (0-1 à l’extérieur, 1-2 à la maison) ils sont toujours en course en Cup et restent sur trois victoires en Championnat. À eux de confirmer pour s’offrir une dernière ligne droite plus palpitante…

Norwich au fond du trou

Dans le bas de tableau, Norwich va devoir sortir le grand jeu s’il veut continuer d’écrire son avenir en Premier League. Derniers avec six points de retard sur la ligne de flottaison, les hommes de Daniel Farke n’ont gagné qu’un seul de leurs six derniers matches de PL, n’inscrivant que deux petits buts sur la période. La lutte s’annonce en revanche acharnée pour éviter les deux autres places synonymes de relégation. Brighton, 15e mais qui n’a pas remporté le moindre match en 2020, ne compte que deux points d’avance sur la zone rouge, alors que Bournemouth, 18e, est à égalité de points avec Watford et West Ham, qui le devancent de justesse au classement. Sans compter Aston Villa, avant-dernier mais pas encore distancé. Tendu…

Les buteurs

Là aussi, difficile de savoir qui terminera en tête du classement des buteurs. Premier avec 19 réalisations au compteur, Jamie Vardy devance Pierre-Emerick Aubameyang de deux unités, et le tandem Sergio Agüero – Mohamed Salah de trois. Même Danny Ings (15 buts), Marcus Rashford et Sadio Mané (14) n’ont pas dit leur dernier mot. Vardy s’était quelque peu rassuré juste avant la pause en signant un doublé face à Aston Villa alors qu’il n’a joué que 31 minutes et qu’il n’avait plus scoré depuis le mois de… décembre. Aubameyang, lui, était en grande forme puisqu’il avait marqué quatre fois lors des cinq derniers matches des Gunners en Championnat. S’il poursuit sur sa lancée, le Gabonais pourrait bien remporter le troisième titre de meilleur buteur de sa carrière après 2017, avec Dortmund (31 réalisations), et 2019 avec les Londoniens (22 pions, à égalité avec Mané et Salah) .

Source: Francefootball

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.