“Nervis” à bord de pick-up : les précisions du ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome

Des hommes en tenue civile ont été aperçus, mercredi, interpellant des jeunes écoliers. Ces individus armés de gourdins circulaient à bord de pick-up. Une scène ayant suscité moult réactions chez les Sénégalais qui évoquent l’utilisation de nervis par le régime en place. Toute chose que récuse que le ministre de l’Intérieur qui dit ne connaitre que les forces de défense et de sécurité. 

C’est une manière de couper court aux supputations sur cette affaire de “nervis” suspendues sur toutes les lèves depuis hier, mercredi. Selon Antoine Félix Diome, au niveau de l’Etat, ce sont les forces de défense et de sécurité qui sont connues “mais certainement pas des nervis“.

Tenue civile

Selon le premier policier, les forces de défenses et de sécurité ont la particularité, tous corps confondus, de comporter en leur sein, des femmes et des hommes valeureux qui s’habillent en tenue. Mais aussi à leur côté, précise-t-il, ces dernières peuvent s’habiller “en tenue civile pour des raisons évidentes de recherche de l’efficacité“.

Ousmane Sonko

Les hommes en question ont fait leur apparition ce mercredi. Jour de convocation du leader du parti Pastef/Les patriotes. Ousmane Sonko qui fait l’objet d’accusations de viols répétés avec menaces de mort sur une employée d’un salon de massage à Dakar.

Source: Senego

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.