Navalny condamné : l’UE s’apprête à sanctionner la Russie

Les Européens devraient pour la première fois actionner le régime mondial de sanctions en matière de droits de l’homme contre le Kremlin.

Européens et Américains vont se concerter lundi à Bruxelles sur la stratégie face à la Russie et l’UE va pour la première fois actionner son régime mondial de sanctions en matière de droits de l’homme contre le Kremlin, selon plusieurs États membres.

Les ministres des Affaires étrangères européens vont riposter à la fin de non-recevoir opposée par Moscou à leurs demandes de libérer l’opposant Alexeï Navalny et l’affront infligé à leur émissaire Josep Borrell lors de sa visite à Moscou début février. Une visioconférence permettra au nouveau secrétaire d’État américain Antony Blinken de se joindre à leurs réflexions.

Des sanctions en discussion

La difficile relation avec Vladimir Poutine sera au cœur des débats entre les 27 et avec Anthony Blinken. «Moscou ne veut pas dialoguer avec l’UE, mais seulement avec certains de ses États membres. Nous devons contrecarrer cette stratégie et rester unis», a confié un diplomate européen. «Avec la visite de Josep Borrell à Moscou, on a vu, on a compris et on va en tirer les enseignements, mais cela doit se faire de manière froide et structurée», a-t-il insisté. La consigne n’est pas entendue par tous les États membres. Les critiques ont fusé dans certains pays contre Joséphismes Borel et sa démission a été réclamée par des élus européens d’États baltes et de pays d’Europe de l’Est. «Tout cela affaiblit sa position», ont déploré plusieurs responsables à Bruxelles.

Une surenchère est par ailleurs en cours pour les sanctions. Les noms de plusieurs oligarques et de journalistes proches du pouvoir ont été cités par Léonid Volkov, un des plus proches collaborateurs d’Alexeï Navalny. Et des pressions sont exercées sur l’Allemagne pour l’abandon du projet de gazoduc Nord Stream 2.

Source: lefigaro

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.