Maison-Blanche.Menaces contre Black Lives Matter, cri “white power” : Trump multiplie les dérapages sur Twitter

Après avoir retweeté la veille une vidéo où l’on entend un homme scander “white power”, cri de ralliement des suprémacistes blancs, le président américain a diffusé sur le réseau social ce 29 juin la vidéo d’un couple armé mettant en joue des manifestants Black Lives Matter à Saint-Louis (Missouri).

Donald Trump est en roue libre. Le président américain a retweeté lundi 29 juin la vidéo diffusée par ABC News d’un couple de Saint-Louis (Missouri) pointant des armes à feu en direction de manifestants Black Lives Matter.

Après avoir retweeté la veille une vidéo où l’on entend un homme scander “white power”, cri de ralliement des suprémacistes blancs, le président américain a diffusé sur le réseau social ce 29 juin la vidéo d’un couple armé mettant en joue des manifestants Black Lives Matter à Saint-Louis (Missouri).

À Saint-Louis, un couple a menacé avec des armes à feu des manifestants Black Lives Matter, dimanche 28 juin. CAPTURE ÉCRAN ABC NEWS
À Saint-Louis, un couple a menacé avec des armes à feu des manifestants Black Lives Matter, dimanche 28 juin. CAPTURE ÉCRAN ABC NEWS

Ce couple d’avocats, Mark et Patricia McCloskey, se tenait devant sa maison, dont la valeur “dépasse le million de dollars”, indique le St. Louis Post-Dispatch. Armés d’un pistolet et d’un fusil-mitrailleur, ils ont menacé les manifestants, qui marchaient en direction du domicile de la maire de Saint-Louis pour exiger sa démission après qu’elle a lu à haute voix les noms et adresses de manifestants qui voulaient réduire le financement de la police.

Trump a diffusé la vidéo d’ABC News sans faire de commentaire, “semblant ainsi approuver la prise de position du couple”, observe Bloomberg. La veille, il avait retweeté une vidéo filmée dans une communauté de retraités en Floride, où l’ on voit un homme conduisant une voiture de golf scander « white power », cri de ralliement des suprématistes blancs.

Le sénateur de la Caroline du Sud Tim Scott, seul sénateur républicain noir, a déclaré dimanche que la vidéo retweetée par le président était “offensante et indéfendable”. Trump a ensuite supprimé son tweet, et la Maison-Blanche a déclaré “qu’il n’avait pas entendu l’expression ‘White Power’”.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.