L’immense provocation de Laporta à Madrid

Joan Laporta est facétieux. L’ancien président du Barça s’est offert un coup de pub géant, au sens propre comme au figuré.

Le candidat à la présidentielle de Barcelone, Joan Laporta, a payé pour une affiche de campagne géante sur le flanc d’un immeuble proche de l’Estadio Santiago Bernabeu.

Laporta a été président de Barcelone entre 2003 et 2010, supervisant la période la plus réussie du club, en particulier la saison 2008/09 au cours de laquelle le club a remporté les six trophées possibles sous Pep Guardiola.

Le coup de pub génial de Laporta avant les élections

Dans sa candidature à la réélection, il a mené sa campagne dans la capitale espagnole d’une manière provocante et forcément remarquée.

« Excité de vous revoir [tous] », lit-on l’affiche, avec le visage de Laporta sous la citation.

Le 30 novembre dernier, Laporta a annoncé qu’il se présenterait aux élections présidentielles du club catalan. Pour l’instant, il n’a géré que quelques événements publics et quelques interviews dans les médias, mais ce mardi il a décidé d’aller plus loin.

L’avocat de formation a décidé de faire campagne à Madrid, près du terrain de ses féroces rivaux. Pourtant, la démarche n’est pas uniquement à but de provoquer, car la capitale espagnole est l’une des villes dans lesquelles les socios de Barcelone peuvent voter.

Pour rappel, quatre ans après la débâcle au Camp Nou (6-1), le PSG va retrouver le FC Barcelone en huitième de finale de la Ligue des champions, les 16 février et 10 mars prochains. Un rendez-vous sous le prisme de la revanche pour les champions de France qui avaient vu le ciel leur tomber sur la tête le 8 mars 2017. 

Leo Messi, en fin de bail avec le Barça en juin prochain, est plus que jamais un enjeu électoral, lui qui a exprimé son envie de quitter la Catalogne l’été dernier. Le PSG est d’ailleurs l’un des clubs les plus susceptibles de l’accueillir en juin prochain. Laporta a donc du pain sur la planche. Il va falloir convaincre Messi de rester sans lui faire baisser son immense salaire. Pas chose aisée dans le contexte financier actuel.

Source: Besoccer

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.