Erdogan, le conquérant

Le président turc sur tous les fronts. Quel est son projet ? Invité : Avram Zisyadis, journaliste RTS

La Turquie est engagée militairement dans une dizaine de pays, notamment en Syrie et en Libye. Elle vient de jouer un rôle décisif dans l’issue du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh. Quel est le projet politique du président turc derrière ces interventions à l’international?

« La Turquie a une présence militaire dans 13 pays. (…) Certaines sous mandat de l’OTAN et d’autres sont des initiatives individuelles. Par exemple, une base militaire turque de plusieurs milliers d’hommes se trouve au Qatar », précise Avram Zisyadis journaliste de la Radio Télévision Suisse, spécialiste de la Turquie et invité de l’émission Géopolitis. « Rapidement, le président Erdogan a fait comprendre que la Turquie est un peu à l’étroit dans ses territoires.

 » En 1923, le Traité de Lausanne précise le tracé des frontières de la Turquie actuelle issue de l’Empire ottoman. « Depuis sa création, la Turquie a contesté la légalité des frontières que les grandes puissances, les Alliés lui ont imposé », poursuit le journaliste. « Mais aucun dirigeant politique de Turquie depuis 1923 n’avait ouvertement contesté ces frontières. Recep Tayyip Erdogan est un homme décomplexé vis-à-vis du passé historique de la Turquie, du passé de l’Empire ottoman. (…) Aujourd’hui il n’a aucun complexe à dire : la Turquie est une puissance qui va opérer là où ses intérêts sont concernés.

 » Au sommaire:

– Recep Tayyip Erdogan multiplie les interventions militaires

– Avram Zisyadis: « Erdogan fait comprendre que la Turquie est à l’étroit dans ses territoires »

– En juillet 2016, le tournant du coup d’État manqué en Turquie

– Avram Zisyadis: « Le putsch manqué, un tremplin politique énorme pour le président Erdogan »

– L’économie turque s’enfonce dans la crise – En 1974, l’intervention turque sur l’île de Chypre

Geopolitis

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.