Décés de Mourchid Ahmed Iyane Thiam : Un « Jambar » de l’Islam s’en est allé

Hommage du président Macky Sall : << Le Sénégal vient de perdre un intellectuel distingué >>

Sur sa page Tweeter, le président Macky Sall a rendu hommage au défunt président de la Commission de concertation pour le Croissant lunaire. << C’est avec peine que j’ai appris le rappel à Dieu de Mourchid Ahmed Iyane Thiam. Le Sénégal vient de perdre un intellectuel distingué et éducateur, un guide religieux, un homme de dialogue et de consensus. Mes condoléances émues à sa famille et à toute la Ummah islamique >>, a tweeté le chef de l’Etat.

Oustaz Alioune Sall, prêcheur : << C’était un savant un formateur >>

Mourchid Iyane Thiam était un savant, un homme intègre. Il fait partie des premiers arabisants. Il est allé étudier à l’étranger, notamment en Tunisie, en Algérie…C’était un enseignant d’arabe et un formateur. Il formait même des enseignants d’arabe. Pour le Ramadan, il passait la nuit devant la télé pour informer les populations sur le Croissant lunaire. Un grand savant nous a quittés. Le monde musulman a perdu une bibliothèque.

Imam Oumar Diene, S.G des imams et oulamas du Sénégal : << Il s’était investi entièrement >>

Le Sénégal vient de perdre encore un de ses fils, un de ses guides. J’étais un de ses très proches collaborateurs et nous avons pendant longtemps travaillé ensemble pour une concorde nationale pour les prières de Tabaski et de Korité. Il s’était investi entièrement depuis des années pour que les musulmans prient ensemble pendant les fêtes religieuses. Nous présentons nos condoléances à toute sa famille et à tous les musulmans du Sénégal. Il a été malade pendant plus de quatre mois. Que son âme repose en paix.

Mor Ngom, Ministre-Conseiller : << Toute la Ummah islamique reconnaît son amour pour sa religion >>

On est en période de pandémie, mais on ne pouvait pas ne pas se présenter à la levée du corps de Mourchid Ahmed Iyane Thiam. Par ce que c’est un grand homme connu pour son engagement envers la religion musulmane. Toute la Ummah islamique reconnaît son amour pour sa religion. C’est ce qui explique notre présence ici. On est aussi venu représenter le président Macky Sall. Le Sénégal a perdu un grand homme. Que la terre lui soit légère. C’était un médiateur et un grand croyant.

Dr Malick Diop, Directeur Général ASEPEX : << C’était un grand rassembleur >>

Il a créé une concorde dans la religion musulmane. C’était un grand rassembleur. Il a installé une bonne relation entre les familles religieuses. Pendant des années, il a travaillé dans le domaine du Croissant lunaire et du Ramadan. Il a été un homme d’une particularité. Il fait partie des premiers étudiants sénégalais au Maroc qui étudiaient la religion musulmane. Cela lui a permis de laisser derrière lui de beaux souvenirs. Le Sénégal, l’Afrique et le monde entier ont perdu un grand homme.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.