Covid-19 : les frontières, théâtre de la bataille contre les variants

La bataille contre les variants se poursuit à travers l’Europe. Au Royaume Uni, l’un des pays les plus endeuillés, et déjà confronté à son « propre » variant, les autorités font tout pour éviter la propagation de la souche dite « sud-africaine ».

Ainsi, une vaste campagne de dépistage a été lancée dans huit zones de l’Angleterre où ont été détectés des cas de ce variant. Ce qui préoccupe les responsables sanitaires, c’est que sur 105 cas identifiés, 11 ne semblent avoir aucun lien avec un voyage à l’étranger. Dès lors, tout le monde doit être dépisté.

L’offensive des Européens contre les variants passe par les frontières. Les ambassadeurs des pays de l’Union européenne ont approuvé hier de nouvelles restrictions pour les voyageurs venant de pays extérieurs à l’UE, notamment la présentation d’un test PCR négatif. Bruxelles préconise de n’utiliser la quarantaine forcée qu’exceptionnellement.

Contrôler, prévenir sur son territoire, mais aussi aider, soutenir les pays voisins en difficulté, comme le Portugal, qui fait face à une vague d’une extrême virulence. L’Allemagne va donc envoyer demain une équipe médicale, 50 appareils respiratoires, 150 appareils de perfusion et 150 lits médicaux.

Là encore, les autorités ont décidé de fortement restreindre les déplacements. La frontière avec l’Espagne est quasiment fermée. Seuls les transports de marchandises et déplacements pour raison de santé sont autorisés.

Source: Euronews

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.