Cheikh Yerim Seck : « Ces trois jours ont été rudes »

Placé sous contrôle judiciaire, Cheikh Yerim Seck a réagi sur le site YerimPost suite à son face-à-face avec le doyen des juges d’instruction. Selon le journaliste, libéré il y a quelques instants, les trois jours en garde à vue n’ont pas été facile.

« Très chers amis, ces trois jours ont été rudes. Permettez-moi de prendre un petit repos, avant de vous revenir avec une déclaration d’ici demain matin au plus tard si Dieu nous prête la vie », a-t-il posté sur le site YerimPost.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.