Accusé de viol, la date de la convocation d’Ousmane Sonko finalement connue …Le chef de file du parti Les Pastefs crache sur l’assignation de la SECTION RECHERCHES …Révélations exclusives…

Dakarposte, qui suit comme de l’huile sur le feu, ce qu’il est convenu d’appeler « le cas de l’accusation de viol contre Ousmane Sonko », vous file la der des ders!

En effet, après recoupements, il nous revient de bonnes sources que le chef de file du parti Les Pastefs, sera convoqué par les redoutés mais redoutables enquêteurs de la Section Recherches de la maréchaussée le lundi 8 Février 2021. D’ailleurs, Ousmane Sonko, qui bénéficiait d’une réputation jamais ternie dans notre champs politique, s’est concerté avec ses avocats, aux fins de savoir par quel bout prendre cette gratinée affaire qui a fini d’avilir son image. 

Aux dernières nouvelles, les radars fureteurs de dakarposte, qui ont réussi à infiltrer la réunion entre Sonko et ses avocats ont appris qu’il entend brandir son immunité parlementaire.
En effet, plusieurs sources, au parfum des activités du leader du parti Les Pastefs s’accordent à laisser entendre qu’il envisage invoquer son immunité parlementaire pour refuser de répondre à cette convocation de la justice, précisément de la Section Recherches sise à la Caserne Samba Diéry Diallo.

Déférera t’il ou pas? Quoi qu’il en soit, les prochaines heures nous édifieront bien…

Pour ceux qui n’ont pas suivi le train de l’actualité, une affaire malodorante éclabousse le leader des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF). Ousmane Sonko est accusé de viol par une masseuse de 20 ans travaillant dans un salon de beauté au quartier Sacré Cœur 3. Selon la plaignante A. Saar, l’opposant sénégalais se  » présente régulièrement en qualité de client pour des séances de massage mais à la fin, il exige toujours des faveurs sexuelles « .  » Je n’arrive plus à vivre sous ces viols répétés. Je vis dans un stress perpétuel et un dégout de mon corps  » confiait-elle aux enquêteurs, non sans évoquer les menaces proférées à son endroit par le politicien. Dans une interview accordée à eMedia, la propriétaire du salon de massage dit avoir  » toujours soupçonné Adji de fomenter quelque chose contre Sonko « .

Source: Dakarposte

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.